Abri de jardin sur-mesure : comment le construire ?

abri de jardin sur mesure

Pour protéger votre matériel ou bénéficier d’un espace de rangement supplémentaire, les abris de jardin sont devenus une commodité que l’on retrouve de plus en plus. Facilement installables grâce à des kits de construction préfabriqués, ils sont tout aussi simples à construire par vos propres moyens. Avec les bons outils et de la motivation, construire un abri de jardin de toutes pièces à bon prix est tout à  fait possible même si vous n’avez pas de connaissances dans ce domaine.

L’été se termine bientôt et le matériel extérieur que vous venez d’acheter mérite lui aussi de se reposer au chaud ! Quoi de plus malin qu’un abri de jardin ? Si vous souhaitez vous lancer dans un tel projet, voici quelques conseils pour préparer le chantier ainsi que les grandes étapes de construction d’un abri de jardin.

Préparation du chantier

Avant toute chose, prenez connaissance des réglementations en vigueur. Selon les dimensions de votre abri, il faudra effectuer une déclaration ou demander un permis de construire.

Concernant les matériaux, vous avez le choix parmi une large gamme d’options : bois, métal,  PVC, composite pour citer quelques exemples. Choisissez en fonction du prix et des caractéristiques voulues pour l’abri.

Nous conseillons vivement l’utilisation du bois pour la structure de l’abri de jardin, matière  noble et maniable. Les essences les plus couramment utilisées dans les abris de jardin sont : le sapin, le pin, le cèdre ou encore l’épicéa. Le sapin et le pin, très répandus dans l’hémisphère nord, sont faciles à  travailler grâce à leur souplesse, vendus en planches de toute épaisseur et mesure. 

S’agissant d’une matière organique, le bois doit être traité pour ne pas se détériorer. Vous  pouvez soit acheter des bois déjà traités, par exemple par traitement autoclave soit des panneaux OSB,  moins chers que le bois autoclave. Ou encore, vous pouvez appliquer vous-même des couches de lasure  pour protéger le bois. C’est aussi possible de vernir les planches qui serviront de bardage afin d’épaissir  la couche protectrice et de conférer une teinte rouge qui ne manquera pas d’apporter une touche raffinée  à votre abri. 

Pour le toit, plusieurs gammes de revêtements de couverture permettent de le rendre étanche : des bacs acier, du bitume, du shingle ou encore des tuiles rouges traditionnelles sont des options de  choix pour barder le toit. 

Avant de procéder à la construction, faites un plan de l’abri de jardin en considérant les éléments  suivants : l’emplacement, les dimensions, les fondations, l’ossature , le bardage et la forme du toit. Il  faut prendre en compte l’orientation que vous souhaitez donner à votre abri. Si vous voulez que l’abri  soit ensoleillé, évitez d’installer les ouvertures plein nord et évitez de le construire sous des arbres au  risque que la chute de branches puisse abîmer le toit. 

Par ailleurs, avant la construction de votre abri de jardin, il est important d’étudier la base sur  laquelle il va reposer. Encore une fois, tout dépend du prix que vous souhaitez investir , car  différents types de gammes se présentent : 

  • La plus solide, mais aussi la plus coûteuse : le sol en dur. Celle-ci devra faire appel à des professionnels qui vont couler une dalle en béton qui fera office de base à votre construction. 
  • L’entre-deux : les plots. Au lieu d’une dalle, ce seront des plots en béton : moins de travail, prix moins élevé, mais forcément moins solide. 
  • La moins solide et la moins coûteuse : cette solution part du principe de la précédente, mais  avec des piliers. Ainsi, votre construction repose sur des poteaux enfoncés dans le sol,  qui remplaceront la dalle de béton. 

Chacune de ses solutions a ses caractéristiques et sa praticité : gain de temps et/ou d’énergie,  base solide… Qu’importe le cas, nous vous conseillons sur l’un des schémas expliqués ci-dessus et non sur un sol nu. En effet, sans base solide, votre abri de jardin sera instable. C’est pour cette raison que nous vous recommandons de couler une légère chape, avec une  certaine épaisseur (10 cm environ) pour s’assurer de créer sur un terrain complètement plat.

Construction de l’abri de jardin sur mesure

1) Commencez par délimiter la zone de construction. 

Servez-vous de piquets, de corde ou encore de peinture, cela vous permettra de marquer la superficie de l’abri. La première étape consiste à définir la base de votre construction, toujours en  prêtant attention aux dimensions de votre ossature en fonction des mesures que vous aurez privilégiées. 

2) Bâtissez les fondations de l’abri.

Il faut des fondations solides et surélevées pour que l’abri soit stable et que le bois ne prenne pas  l’humidité et la moisissure de la terre. 

En fonction du matériel à votre disposition, vous pouvez couler une dalle entière ou des dalles partielles  en ciment autour de poutres pour soutenir la structure. 

Plus facile et moins coûteux, construire l’abri sur des parpaings est également une méthode éprouvée.  Les parpaings seront partiellement enfoncés dans la terre pour offrir un support solide à l’abri de jardin.  Il est conseillé de les recouvrir de goudron ou de bardeau bitumé pour les rendre étanches à l’humidité.  

L’épaisseur des fondations dépendra des caractéristiques de votre terrain, si la terre est sèche et dure, les  fondations seront moins profondes que si vous construisez sur un terrain humide et boueux. Assurez-vous que les fondations soient nivelées et vérifiez grâce à une équerre qu’elles soient droites et respectent  un angle de 90° aux bordures. 

Enfin, vous installerez un plancher sur les poutres des fondations. 

3) Construisez la structure de l’abri. 

Commencez par monter l’ossature : découpez des chevrons en bois selon votre plan puis montez des cadres pour les murs. Délimitez l’emplacement des ouvertures à l’intérieur avec des cadres à leur mesure  puis ajoutez des chevrons perpendiculaires dans l’espace restant afin de renforcer l’ossature. 

Pensez à bien vérifier les mesures et angles des chevrons pour que l’ossature puisse s’emboiter  parfaitement. 

Terminez par poser les revêtements des murs sur l’ossature. La porte sera montée en dernier pour  faciliter la pose du toit. 

4) Posez la charpente et le revêtement du toit. 

Découpez des encoches sur les chevrons qui serviront de charpente afin de les fixer sur murs. Fermez le  toit avec un premier revêtement puis installez les revêtements de couverture. 

5) Installez la porte  

Pour achever l’abri, installez la porte en veillant à ce qu’elle ait 2 à 3 mm de hauteur par rapport au  plancher pour éviter les frottements puis vissez les gonds.