Comment fabriquer soi-même un portail coulissant sectionnel ?

portail coulissant sectionnel

Option idéale pour ne pas perdre de place dans un débattement, le portail coulissant sectionnel fonctionne au moyen de plusieurs panneaux qui se glissent le long d’un rail courbé fixé au pied du mur – ou de la haie – qui fait l’angle. En bois, en PVC ou en aluminium, un portail est un élément de sécurité pour la maison et il peut devenir l’une de vos réalisations !

La fabrication maison de portails coulissants est à la portée de tous mais il faut auparavant s’assurer de quelques prérequis. En effet, en amont de la conception même du produit et quel que soit le modèle choisi, il est indispensable que le sol soit plan et que les piliers soient de niveau. Cela suppose éventuellement de reprendre le terrassement ou le ragréage du sol, le mieux étant de poser une semelle de béton sur laquelle vous pourrez ensuite visser le rail de guidage. Cette étape est importante aussi pour l’installation d’un portillon qui permettra une ouverture réduite pour le passage de personnes. 

Soyez attentif au dégagement à l’arrière du portail afin que l’ouverture soit suffisante pour faire passer un véhicule. 

Vous pouvez choisir d’agrémenter votre réalisation d’une motorisation qui apportera un certain confort, une sécurité accrue et une meilleure pérennité.

Première étape : choix du matériau

Nous vous invitons à choisir un matériau à la fois robuste et léger, qui soit suffisamment rigide en hauteur que souple à manœuvrer à l’usage.  Économique à l’achat, le PVC aura une durée de vie assez réduite. Le bois vous garantit un produit authentique et solide, mais il nécessite un entretien annuel.  L’acier, connu pour sa solidité et sa résistance, est pourtant moins utilisé qu’autrefois dans la fabrication des portails. En effet, les portails en acier sont coûteux et sont sensibles à la corrosion. En revanche, le choix de l’acier permet d’imaginer diverses finitions sur les portails comme un motif ajouré par exemple. Il est aussi possible d’assortir votre portillon ou votre clôture s’ils ont réalisé dans ce même matériau. 

L’aluminium est un matériau fréquemment choisi pour la réalisation des portails : l’aluminium allie légèreté et robustesse ainsi qu’une nette touche d’élégance par la pluralité des coloris possibles. Enfin, les portails en aluminium sont ceux qui nécessitent le moins d’entretien. Les portails en alu offrent un bon compromis qualité/prix. 

Plusieurs déclinaisons sont possibles pour un produit en alu, à vous de choisir la réponse la plus adaptée à vos goûts et aux contraintes de votre réalisation.  Ainsi vous pouvez retenir un modèle ajouré pour diminuer la prise au vent par exemple, opter pour un portail coulissant en alu de petite hauteur pour valoriser votre habitation ou choisir un produit qui vous mette à l’abri des regards. À chaque portail ses messages !

Deuxième étape : la prise des mesures et la façon des vantaux

Quelques calculs sont nécessaires au bon fonctionnement de votre portail. En effet, la relation entre le rayon de courbure du rail et la largeur des vantaux en aluminium est un point crucial de la fabrication : la largeur des vantaux doit être égale à la corde de 45° créée par le rayon de courbure du rail. Par exemple, pour un rayon de 40 cm, la largeur idéale du vantail sera de 30 cm.

La fabrication du portillon peut être réalisée sur mesure elle aussi, par vos soins ou par un professionnel. N’hésitez pas à demander plusieurs devis, les prix peuvent être très variables selon votre cahier des charges.

Troisième étape : la fixation des accessoires

Fixez une roue à ressort avec support fixe avec gorge ronde par battant, à l’extrémité vers laquelle le portail s’ouvre. Seul le premier battant sera agrémenté de deux roues. 

Fixez des charnières avec un écart minimal de 15 mm entre deux battants. Il faut qu’elles soient positionnées à minimum 90 mm du haut du battant. 

C’est à cette étape aussi que vous pourrez installer le kit de motorisation. 

Quatrième étape : Installation du guide ou de la platine de guidage

Sur le mur, fixez un étrier avec des guides roulettes qui entraîneront votre portail lors de la traction.

Au pied du mur, aux extrémités qu’atteint le portail ouvert ou fermé, fixez une butée. Entre ces deux butées, posez et fixez au sol le rail de façon à ce que le portail suive la ligne du mur ou de la haie qu’il va épouser. 

Il ne vous reste plus qu’à installer les panneaux sur le rail et votre portail coulissant est prêt ! 

Nous restons disponibles pour répondre à vos messages et si vous souhaitez un accompagnement plus précis dans votre réalisation, n’hésitez pas à nous demander un devis en nous joignant les mesures que vous souhaitez. Nous ne manquerons pas de vous apporter une réponse dans les meilleurs délais !